Afrique : les exemples de bonne gouvernance sont sous nos yeux

Francis KPATINDE

Lundi 10 janvier 2021 à 14h00

On assiste bon an mal an à une dizaine d’élections présidentielles en Afrique. Ces rendez-vous républicains suscitent des vocations : selon le pays, entre 3 (Bénin en 2021) et 73 (Nigeria en 2019) prétendants se bousculent au portillon. 

 

Les taux de participations sont élevés, parfois exceptionnels, lorsque la population a le sentiment que les dés ne sont pas pipés. Des mouvements citoyens ont fleuri ici et là comme autant de vigies et de sentinelles de la démocratie. On a même assisté, en toute discrétion, à plusieurs alternances pacifiques sur le continent, ces « bons élèves » n’ayant pas eu droit aux manchettes des médias internationaux, ni, même, bien souvent, à la reconnaissance des pays occidentaux. 

 

Malheureusement, depuis peu, cet engouement des citoyens africains pour la « démocratie électorale » semble marquer le pas. Notamment, parce que les besoins basiques de la population n’ont pas été satisfaits, mais aussi à cause du comportement irresponsable des acteurs politiques qui ont conduit beaucoup de pays, naguère qualifiés de prometteurs, dans une impasse. Comment en est-on arrivé là ? Quels sont les motifs de crispation qui mettent aujourd’hui en péril la consolidation des acquis des années 1990 ? L’Afrique peut-elle retrouver un second souffle ? Si oui, comment ? 


Originaire du Bénin, Francis Kpatindé est diplômé en Droit international et en Diplomatie des Universités de Caen et Paris.  Ancien rédacteur en chef de Jeune Afrique, puis au quotidien Le Monde, il fut également porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) au siège à Genève, puis en Afrique de l'Ouest. 

Il a aussi travaillé dans des missions politiques et des opérations de maintien de la paix des Nations unies, notamment en Haïti, en Afrique du Sud et, pour le compte du PNUD, à Madagascar. 


Les conférences CVA se déroulent à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes St-Nazaire :

16, quai Ernest Renaud à Nantes

 

Pour faciliter l'organisation, nous vous remercions d'arriver à 13h45.